Le Ludi Blog

18 novembre 2007

Ma cabane au Canada!

Ma vie est plutôt chouette. J'ai un charmant petit appartement dans le quartier Montparnasse. Un mec qui travaille dans le cinéma. Moi-même, je suis journaliste. Je suis mignonne, drôle et plutôt populaire. Une vraie bobo en puissance, n'est-ce pas ?

Pourtant, mon mode de vie ne colle pas du tout à ce que je suis. Je suis arrivée à Paris à 10 ans. Je n'ai jamais su m'y plaire, sauf mes deux premières années de fac que j'ai passées à faire la fête!

Dans mon tout p'tit appart' y'a un chien et un chat...

After_veut_pas_se_laver_002

C'est vraiment la plus grande ménagerie qu'il puisse contenir ! On est heureux. Je suis heureuse avec mes bêtes. Je n'aime pas vraiment les hommes. Enfin, la plupart d'entre eux. Il y en a des remarquables. La majorité reste quand même effroyable, répugnante et effrayante.

Dans ma tête, il y a des chevaux. Il y a des réveils à 6h du mat pour aller distribuer le picotin, entendre les sabots qui claquent avec impatience à la porte du box. Il y a la douce odeur un peu âcre du cheval mêlée à la paille souillée. Il y a la buée chaude et si réconfortante émanant de leur naseau dans le froid glacial de l'aube... Le bonheur est là, pas si loin mais hors de mon atteinte...

Dans mon coeur, il y a le Cotentin, une Écosse française et en miniature. Il y a un enfant dont l'âme se fortifie dans la sécheresse des Landes, dont le coeur s'épanouit entouré de bêtes et de nature, dont la vie est belle et simple, loin du bruit des hommes et de la fureur de la ville.

Arriverai-je un jour à toucher mon rêve du bout des doigts?

Cotentin_Sept

Posté par arbell à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 novembre 2007

Fin des assises

Ca y est, j'ai rempli au mieux mon devoir de citoyen. La session d'assises s'est achevée hier. Nous avons condamné un homme à 18 ans de prison. Non sans ressentir un profond bouleversement à l'idée de décider du destin d'un homme, fut-il un criminel, j'ai également et avant tout la sensation d'avoir fait ce qu'il fallait. J'ai l'intime conviction d'avoir agi au mieux pour l'intérêt de la société, pour les victimes nombreuses de ce bourreau et pour l'accusé lui-même. Et c'est la tâche qui m'incombait. C'est avec joie que je m'apprête à retrouver mon emploi volage lundi : conter aux gens les derniers rebondissements de la vie compliquée des people et les actualités les plus insolites du moment.

C'est vrai que ma tâche est insignifiante. Et, peut-être pour la première fois, je m'en réjouis...

Britney, Paris, je n'aurais jamais cru cela possible, mais vous m'avez manqué les filles !

336403275_fe6b835be7_1_

Posté par arbell à 11:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 novembre 2007

After Eight, ma belle, mon amour, mon bébé

After_Joy_sept07_001

Posté par arbell à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 novembre 2007

Jurée vous...

Je suis jurée. Jurée titulaire n°6, juste à côté de l'un des assesseurs, à la gauche du président. Moments forts. Ma tête explose. La prestatation de serment m'a émue.

"Vous jurez et promettez d’examiner avec l’attention la plus scrupuleuse les charges qui seront portées contre [l’accusé], de ne trahir ni les intérêts de l’accusé, ni ceux de la victime, de ne communiquer avec personne jusqu’après votre déclaration ; de n’écouter ni la haine ou la méchanceté, ni la crainte ou l’affection ; de vous rappeler que l’accusé est présumé innocent et que le doute doit lui profiter, de vous décider d’après les charges et les moyens de défense, suivant votre conscience et votre intime conviction avec l’impartialité et la fermeté qui conviennent à un homme probe et libre, et de conserver le secret des délibérations même après la cessation de vos fonctions. "

"Je le jure".

J'ai noirci des dizaines de pages de notes, mais je ne peux en parler...

Posté par arbell à 19:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 novembre 2007

Jurée d'un jour

210507_ouverture_proces_phineas05_1_Non. Ça n'arrive pas qu'aux autres ou à Brad Pitt. Ça m'arrive aussi à moi, humble Ludi. Le sort m'a désignée : je fais partie de la liste des jurés dans laquelle sera demain puisé un jury à la cour d'assises de Paris. Si le second tirage au sort m'appelle et si le procureur général et l'avocat de la défense ne me récusent pas (ça fait beaucoup de si), eh bien je pourrais être amenée les deux semaines qui viennent à juger le "violeur des beaux quartiers" alias Rachid Bouchta. 12 viols avec violence et 18 vols à main armée lui sont imputés et Jeanne Moreau serait parmi les victimes...

Quand j'ai reçu ma convocation, j'étais désolée pour moi. A présent que j'en sais un peu plus sur ce dossier tentaculaire, cette sombre histoire en forme de puzzle, je n'ai qu'une envie : être choisie.

Aujourd'hui, après un speech et une première révision de la liste des jurés -certains étaient morts, d'autres malades, donc exemptés- nous avons visité la prison de la Santé.

070316_prison_sante_contexte_1_

Une expérience des plus incongrues : le tourisme carcéral ! Nous avons vu des cellules -vides mais habitées- nous avons parlé de la journée type d'un détenu. Certains étaient choqués des conditions de vie des prisonniers. Pas moi. Les locaux sont vétustes mais propres. Pas plus dégradés que mon ancienne fac ou que l'hôpital dans lequel mon amoureux a dû séjourner l'été dernier.

J'ai été un peu écoeurée par la fausse indignation de connasses dépressives et mal baisées qui s'émouvaient du sort du bourreau, évoquant avant qu'on les leur servent au procès, la faillite de la société et l'enfance plombé d'un homme qui n'a pu que couler et devenir un monstre.

Rien pour le victimes. Pas Un mot. Pourquoi ?

Parler des victimes, c'est mal, ça fait "de droite", ça fait Sarko, c'est réac' quoi !

Moi, j'ai trouvé la prison humaine. Pas trop humaine, juste ce qu'il faut. En tout cas, je n'ai pas eu honte d'être Française. La France punit les délinquants en les mettant dans des prisons vivables et dans lesquelles ils ont la possibilité s'ils le veulent, de se réinsérer. C'est mon point de vue. Il est subjectif. Libre à vous de me contredire, de m'ouvrir les yeux si vous le croyez nécessaire. Mon avis n'est pas arrêté.

Si je suis jurée, j'écouterai. Et en mon âme et conscience, je jugerai.

Peut-être ressentirai-je de la haine pour l'accusé. Peut-être, à d'autre moments, aurai-je de la compassion pour lui, en dépit du fait qu'il a violé, qu'il a blessé, je ne sais pas.

J'essaierai de rester lucide, de privilégier la raison, d'étouffer la passion... Puisqu'il paraît que c'est comme ça qu'on juge bien...

"La Justice" : donner le nom d'une vertu à une institution... Quelle drôle d'idée !

Posté par arbell à 19:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 novembre 2007

Pour moi, Bubba n'est pas un rappeur

IMG_3960_1_Bubba

redlad_1_Redlad

Posté par arbell à 21:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Dans mes rêves

IMG_1467_1_

Dans mes rêves, Hughie, le bel étalon Irish Cob est à moi...

Posté par arbell à 21:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]